Finance

Résultats du 1er trimestre 2019

SOLIDE 1er TRIMESTRE 2019
RESOLUTION DEFINITIVE DE L’ARBITRAGE AVEC L’ARGENTINE SUR BUENOS AIRES
 

  • Activité soutenue : chiffre d’affaires en croissance organique de +3,7 %, à 4 210 m€
  • Fort dynamisme commercial dans toutes les divisions
  • EBIT en croissance organique de +3,3 % à 293 m€, en ligne avec la trajectoire attendue
  • Perspectives 2019 réaffirmées

 

en millions d'euros 31 mars 20181 31 mars 20192 Variation brute
Variation organique Variation de change
 Variation à changes constants3
Chiffre d’affaires 4 055
4 210
+3,8 %
+3,7 %
+0,9 %
+3,0 %

EBITDA

EBITDA / CA

633

15,6 %

709

16,9 %

+12,1 %


 -0,8 %


+0,6 %


-0,5 %


EBIT

EBIT / CA

278

 6,9 %

 293

 7,0 %

 +5,3 %


 +3,3 %


 +0,3 %


 +3,9 %


 

en millions d'euros 31 déc. 2018
31 mar. 2019
ex. IFRS 16
31 mar. 2019
Variation
ex. IFRS16
Dette nette
8 954
 9 031
10 367
+0,9 %
Dette nette / EBITDA
 3,23x 3,26x
 3,37x

 

Le chiffre d’affaires de SUEZ au 1er trimestre 2019 s’élève à 4 210 m€, soit une progression organique de +3,7 %. La progression de l’activité des divisions Water Technologies & Solutions (WTS) et International, dont les chiffres d’affaires croissent respectivement de +8,5 % et +4,5 % en organique, continue de tirer la croissance du Groupe. Dans un environnement de prix plus favorables, la division Recyclage & Valorisation Europe enregistre une solide croissance organique de son chiffre d’affaires à +4,7 %. Les volumes traités sont en légère décroissance du fait de la poursuite d’une plus grande sélectivité sur les contrats de tri des papiers et de certains plastiques. Les volumes de déchets en Europe sont toutefois attendus en hausse de +1,5 % pour l’année. L’activité de la division Eau Europe est stable, comme anticipé.

L’EBIT au 31 mars 2019 ressort à 293 m€, soit +3,3 % de croissance organique.

A normes comptables constantes, la dette est quasi-stable vs 31 décembre 2018, à 9 031 m€ vs 8 954 m€ (+0,9 %), et le ratio d’endettement s’établit à 3,26 fois l’EBITDA sur 12 mois glissants. Cette stabilité intègre les trois éléments significatifs suivants : un accroissement saisonnier du BFR pour 337 m€, un effet de change défavorable pour 124 m€ et l’encaissement du produit de la vente des 20 % dans SUEZ Water Ressources Inc (USA) pour 524 m€.

Le gouvernement argentin et SUEZ ont conclu et mis en oeuvre un accord transactionnel de règlement définitif du différend sur Aguas Argentinas. Le montant en numéraire encaissé en avril par le Groupe SUEZ est de 220 m€.

 

Commentant les résultats du 1er trimestre 2019, Jean-Louis Chaussade, Directeur Général, a déclaré :

1 Les données à fin mars 2018 incluent l’impact de l’allocation du prix d’acquisition de GE Water pour respectivement -3 m€, -2 m€ et -10 m€ sur le Chiffre d’Affaires, l’EBITDA et l’EBIT.
2 Les données à fin mars 2019 incluent l’impact de la première application de la norme IFRS 16 pour respectivement +76 m€ et +3 m€ sur l’EBITDA et l’EBIT.
3 Toutes les variations à changes constants affichées dans le présent communiqué excluent l’impact de la première application d’IFRS 16

Contact presse

Isabelle Herrier Naufle
isabelle.herrier.naufle@suez.com +33 1 58 81 55 62
Ophélie Godard
ophelie.godard@suez.com +33 1 58 81 54 73
Analystes / Investisseurs
+33 1 58 81 24 05