Développement durable

5e anniversaire de la conférence de Paris sur le climat (COP 21) : SUEZ annonce de nouveaux engagements

SUEZ annonce de nouveaux engagements :

  • - accompagner les acteurs financiers à identifier les moteurs d’une croissance respectueuse de l’environnement
  • - publier dans ses résultats 2020 le chiffre d’affaires du groupe éligible au référentiel de la taxonomie européenne

Adopté le 12 décembre 2015, l’Accord de Paris sur le climat est le tout premier traité mondial juridiquement contraignant sur le changement climatique. Ses 195 signataires s’engagent depuis 5 années à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à maintenir le réchauffement de la planète en-deçà des « 2 °C » d’ici 2100. Le Groupe SUEZ avait soutenu sans réserve cet accord et engagé des mesures ambitieuses pour contribuer à cet objectif. 5 ans après, alors que l’urgence est désormais de contenir au plus vite le réchauffement au-dessous de 1.5 °C à la fin du siècle, le Groupe renforce ses engagements pour inscrire ses propres activités dans cette trajectoire, mais aussi pour permettre à ses clients municipaux et industriels de rehausser leurs propres ambitions en matière d’atténuation ou d’adaptation au changement climatique.

Pour SUEZ, la réussite dans la lutte contre le changement climatique ou dans l’adaptation à ses conséquences déjà avérées repose à la fois sur l’innovation et sur la capacité à construire des alliances entre acteurs locaux, entreprises et organismes financiers, afin d’accélérer le déploiement de solutions concrètes sur le terrain, en contribuant notamment à flécher les financements vers de nouveaux modèles économiques climato-responsables.

SUEZ est convaincu que la performance extra financière au regard de l’action climatique est un puissant outil de compétitivité pour les entreprises, car elle correspond à une demande conjointe des investisseurs, mais aussi de l’ensemble des parties prenantes, comme les consommateurs et les salariés. Dans ce contexte, dès la publication des résultats financiers 2020 le Groupe publiera la part de son chiffre d’affaires éligible au référentiel de la taxonomie européenne1 . Le Groupe sera également en mesure de compléter sa communication extra-financière en la mettant en ligne avec les référentiels anglo-saxons SASB-TCFD afin de mieux répondre aux attentes exprimées par la communauté financière. Ces évolutions sont absolument indispensables pour que le secteur financier puisse jouer pleinement son rôle dans la transition vers une économie bas carbone.

Enfin, cette exigence de transparence contribue à accélérer l’orientation des flux d’investissement vers des entreprises engagées dans une dynamique vertueuse pour la planète.

➢ Quelques exemples concrets :

✓ SUEZ s’inscrit dans la trajectoire carbone « 1.5 °C » en concevant de nouveaux modèles de croissance moins émetteurs de CO2

SUEZ s’engage à réduire de 45 % l’empreinte carbone de ses activités dans l’ensemble des pays où le Groupe est implanté à l’horizon 2030, et à inscrire son développement dans la trajectoire « 1.5 °C » recommandée par le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat). En corollaire, Le Groupe a été en août 2019 l’un des premiers signataires du Pledge « 1.5 °C – Our only future » du Global Compact des Nations Unies. Enfin, grâce à ses solutions bas-carbone, SUEZ s’engage également à doubler le volume des émissions évitées au bénéfice de ses clients en les portant de 10 à 20 millions de tonnes CO₂ par an d’ici 2030.

✓ SUEZ et bp signent un protocole d’accord pour explorer « Net Zero Teesside », le 1er projet de groupement industriel décarboné britannique

Au Royaume-Uni, SUEZ et bp ont signé un protocole d’accord pour explorer la faisabilité du premier projet britannique de capture et de stockage du carbone à partir de l’énergie issue des déchets. Le projet « Net Zero Teesside » prévoit de capter jusqu'à 10 millions de tonnes d'émissions de dioxyde de carbone (CO₂), soit l'équivalent de la consommation énergétique annuelle de plus de 3 millions de foyers au Royaume-Uni. Dans le cadre de cet accord, SUEZ développe une solution de captage des émissions de dioxyde de carbone (CO₂) sur l’un des quatre sites de valorisation énergétique des déchets opéré par le Groupe dans les environs de Teesside. Une fois capté, le CO₂ sera fourni à bp pour être transporté et stocké de façon permanente dans une infrastructure de stockage géologique situé sous la mer du Nord.

Contacts

Analystes / Investisseurs : Mathilde Rodié, Cécile Combeau
+33 1 58 81 24 05