Recycler 100 % les eaux usées à Doha, au Qatar, pour soutenir son développement à l’international

Les besoins en eau de Doha sont en croissance continue et la capitale ne peut compter que sur de très faibles précipitations. Dès 2005, l’autorité des Travaux Publics de l’État du Qatar (Ashghal) signe trois contrats successifs avec SUEZ pour faire face à la pression démographique conjuguée au stress hydrique. L’enjeu : satisfaire les besoins en eau tout en protégeant la ressource. Dans ce but, SUEZ assure la mise en place d’infrastructures évolutives et de traitements innovants, pour obtenir jusqu’à 100 % de recyclage des eaux traitées.
La mission

Accompagner l’essor démographique et international de Doha tout en protégeant sa ressource en eau

La gestion des ressources en eau est devenue un enjeu crucial pour le Qatar. Entre mer et désert, ce petit royaume est soumis à une forte pression démographique et climatique, avec de rares et faibles précipitations. Doha, en particulier, qui concentre 80 % de la population du pays, doit faire face à des besoins en eau sans cesse grandissants.

 

Les besoins des habitants de la zone urbaine dépassent la capacité de la station d’épuration. Les installations ont dû traiter des volumes supérieurs aux besoins initiaux tout en maintenant la qualité de l'eau recyclée.

 

En 2005 et dans le cadre de trois contrats successifs, l'autorité des travaux publics de l'Etat du Qatar (Ashghal), responsable du système d'assainissement de la capitale, a fait appel à SUEZ pour répondre à ses objectifs de protection de la ressource et soutenir la croissance démographique et internationale de Doha.

 

Ashghal a planifié et contracté une extension progressive de la station d'épuration des eaux usées de Doha Ouest, selon un modèle de passation de marché de type "Design Build and Operate". La capacité initiale de la station d'épuration de Doha West était de 70 000 m3/jour. Ces missions ont été menées en partie en partenariat avec l’entreprise japonaise Marubeni Corporation.

460
litres
Volume d’eau quotidien consommé par habitant au Qatar soit deux fois plus qu’en France par exemple.
Notre réponse 

Préserver la ressource grâce au recyclage des eaux usées

La réponse de SUEZ ? Proposer des infrastructures performantes et évolutives pour protéger la ressource en eau tout en satisfaisant les besoins croissants de la capitale. Nous avons ainsi construit une nouvelle usine de traitement et de recyclage des eaux usées sur le site de Doha West ; réalisé des extensions afin d’adapter l’installation aux besoins de la ville de Doha.

 

Des solutions évolutives pour accroître la capacité de traitement d’eau

Dès 2005, la ville de Doha signe un contrat avec SUEZ, pour la conception, la construction et l’exploitation d’une nouvelle usine de traitement et de recyclage des eaux usées à l’ouest de Doha. La nouvelle usine de 135 000 m3 par jour entre en fonctionnement en mars 2010 et complète la production d’une ancienne usine existante sur le site de Doha West.

L’année suivante, l’autorité des Travaux Publics de l’État du Qatar (Ashghal) confie à SUEZ l’extension de l’usine de Doha West, car les besoins de la population dépassent déjà la capacité de l’usine. L’objectif : augmenter la production de 135 000 à 175 000 m3 d’eau usée traitée par jour en utilisant la même technologie. L’extension est prête en juillet 2012, avec trois mois d’avance sur l’échéance prévue.

 

Garantir une quantité d’eau suffisante aux infrastructures de la Coupe du monde FIFA 2022

En 2015, SUEZ est de nouveau missionné pour agrandir à horizon 2017, l’usine de traitement et de recyclage des eaux usées de Doha West. Cette fois-ci, le seuil de capacité visé est de 280 000 m3 par jour. La même année, l’autorité responsable de l’Aspire Zone confie à SUEZ la conception et la construction d’une usine de retraitement. Le but est de recycler une partie de l’eau traitée par le site de Doha West pour les besoins de ce complexe sportif de 250 hectares incluant le stade de la Coupe du Monde de la FIFA de 2022. Grâce à des technologies innovantes, nous avons alors ajusté la qualité de l’eau recyclée aux exigences spécifiques de l’Aspire Zone et garanti la performance de l’usine en termes de quantité.

 

Augmenter les volumes d’eau disponibles sans diminuer les ressources naturelles

Grâce à des technologies avancées, comme le traitement par membrane d’ultrafiltration, l’usine de Doha West permet le recyclage de 100 % de ses eaux traitées. L’eau est réutilisée pour l’agriculture dans le désert (55 %), les espaces verts (42 %), la recharge des nappes phréatiques (3 %).

650 000
habitants sont desservis par l’usine de Doha West dans le cadre du second contrat de 2011
Les résultats
Des traitements innovants permettent de préserver la ressource en eau à Doha grâce au recyclage des eaux usées traitées qui économise l’eau potable et permet de recharger les nappes phréatiques.
 
Grâce à ce supplément d’eau traitée de très bonne qualité et qui contient des nutriments, l’agriculture a obtenu de meilleurs rendements tout en abaissant son utilisation d’engrais artificiels.

90

%

des eaux usées traitées sont réutilisées pour l'irrigation et la recharge des aquifères.
15 000
m3
Capacité de production journalière de l’usine de retraitement dédiée à l’Aspire Zone.