Recyclage et valorisation

SUEZ et ses partenaires signent un accord engageant pour l’acquisition d’EnviroServ, la plus grande entreprise de gestion des déchets d’Afrique du Sud

SUEZ et ses partenaires Royal Bafokeng Holdings (« RBH ») et African Infrastructure Investment Managers (« AIIM ») ont signé un accord engageant pour l’acquisition d’EnviroServ Holdings Proprietary Limited (« EnviroServ »). L’acquisition1 permettra à SUEZ de se renforcer en tant que leader international dans la gestion des déchets municipaux et des déchets industriels, mais aussi de consolider sa position sur le continent africain.

Fondée en 1979, EnviroServ collecte, traite et élimine les déchets banals et dangereux dans des sites de traitement et de stockage à travers l’Afrique du Sud, le Mozambique et l’Ouganda. Forte de plus de 2 200 collaborateurs et d’un chiffre d’affaires de plus de 80 millions d’euros, l’entreprise est le seul acteur d’Afrique du Sud à couvrir l’intégralité du territoire et à proposer une offre globale pour l’industrie (sur site, collecte, traitement, remédiation et services associés). EnviroServ dispose d’un solide portefeuille de clients, dont de nombreuses multinationales opérant dans les secteurs pétrochimique, manufacturier, métallurgique et minier.

Le siège social d’EnviroServ est basé dans la région de Gauteng, près de Johannesburg, et l’entreprise rayonne dans toute l’Afrique du Sud à travers des sites régionaux. EnviroServ est également active au Mozambique et en Ouganda.

L’acquisition sera réalisée à travers la création d’une holding ad hoc, dont l’actionnariat sera réparti de la façon suivante : 51 % pour SUEZ, 24,5 % pour RBH et 24,5 % pour le Fonds IDEAS géré par AIIM.

Sabrina Soussan, Directrice Générale de SUEZ : « Je me réjouis de cette acquisition qui vient renforcer la présence de SUEZ en Afrique du Sud -un marché en forte croissance- ainsi que dans les pays voisins. Cette transaction souligne l’importance stratégique que nous accordons à la gestion des déchets et à une croissance sur un certain nombre de marchés internationaux ciblés. Je suis, par ailleurs, ravie de débuter, à travers l’acquisition d’EnviroServ, un partenariat prometteur avec Royal Bafokeng Holdings et African Infrastructure Investment Managers »
 
Albertinah Kekana, Directeur Général de RBH : « Nous sommes heureux d'avoir acquis une participation dans une entreprise leader dans la gestion et le recyclage des déchets par le biais d'EnviroServ et nous nous réjouissons d'un partenariat fructueux avec SUEZ et AIIM. Cette acquisition s'inscrit dans le cadre de notre stratégie de diversification continue qui consiste à investir dans des entreprises durables. Elle constitue un atout supplémentaire au portefeuille d'énergie et d'infrastructures de RBH pour relever les défis de l'urbanisation et du changement climatique dans la région de l'Afrique subsaharienne à moyen et long terme. »

Vuyo Ntoi, Co-directeur général d’AIIM : « L’urbanisation et l’industrialisation croissantes du continent africain constituent un défi majeur à long terme, mais également un véritable levier de notre stratégie d’investissement depuis plusieurs années déjà. De manière générale, si nous voulons rendre les villes plus vivables et plus durables, nous devons optimiser la gestion des déchets et des ressources en eau. Avec plus d’un quart des 100 villes africaines qui affichent la croissance la plus rapide, nous sommes convaincus que notre collaboration avec SUEZ, RBH et EnviroServ nous permettra de devenir des acteurs et des partenaires plus influents pour les communautés et l’industrie en mettant le meilleur de notre savoir-faire et de notre technologie au service de la gestion des déchets, en Afrique du Sud et dans d’autres pays du continent. »

Dean Thompson, Directeur Général d'EnviroServ Waste Management : « Fournir des solutions durables en matière de gestion des déchets au marché africain est essentiel pour le continent. EnviroServ Waste Management, une société de gestion des déchets leader et respectueuse de l'environnement, se réjouit de la richesse des connaissances et de l'expérience que nos nouveaux actionnaires apporteront aux marchés sud-africain et africain des déchets. Cela permettra d'améliorer encore notre offre de produits et de services et de créer une plate-forme solide pour l'innovation et la croissance. »

1 La transaction est soumise aux clauses suspensives habituelles et notamment à l’approbation des autorités antitrust sud-africaines.

Contacts

Presse : Sabine Rous
+33 6 07 71 09 19
Presse : Pauline Le Bihan
+33 (0) 6 81 69 57 82