La sobriété numérique au cœur de la transition écologique des villes

Les solutions numériques sont de véritables leviers au service du territoire, permettant d’allier meilleure qualité de vie et performance des services urbains. Comment mettre les technologies digitales au service de l’environnement ? Comment intégrer la sobriété numérique à la transition écologique des villes intelligentes ? Afin d’associer résilience et ville intelligente, SUEZ met la sobriété digitale au cœur des solutions déployées.
Vos enjeux

Concilier transition numérique et transition écologique

Les solutions numériques nécessitent des ressources naturelles pour fonctionner et génèrent des émissions de gaz à effet de serre non négligeables : 4 % des émissions à l’échelle mondiale, en augmentation de 8 %* par an, 25 % de croissance annuelle pour la consommation mondiale de données. Ces chiffres sont le reflet de l’évolution rapide des usages du numérique ; nous mettant face au défi grandissant de concilier transition numérique et transition écologique.

Ces technologies contribuent à diminuer la consommation d’énergie, de ressources et, in fine, les émissions de CO2 des services urbains. Si la collecte de déchets s’effectue seulement lorsque le bac est plein, si l’éclairage public s’allume uniquement en présence de passants, ou encore si l’arrosage automatique ne se déclenche qu’en cas de besoin, alors ces solutions s’inscrivent pleinement en faveur de la transition écologique.

SUEZ co-construit avec les villes des solutions pour placer le numérique au cœur de leur transformation écologique et en faire des villes intelligentes.

* The Shift Project, Lean ICT, pour une sobriété numérique, 2018
Notre offre

Un numérique raisonné, moteur d’une ville intelligente résiliente

La sobriété digitale se conçoit dans le développement des objets numériques ainsi que dans leurs usages, dans les systèmes d’information ainsi que dans nos solutions, services et métiers. SUEZ est signataire de l’initiative de Planet Tech’Care, plateforme de mise en relation d’entreprises et d’acteurs de la formation qui souhaitent se mobiliser afin de réduire l’empreinte environnementale du numérique.

La sobriété numérique au service de l’environnement et du bien social est déterminante pour notre avenir et celui des générations futures. Véritable vecteur d’innovation, un numérique plus sobre démontre que transition écologique et numérique vont de pair dans la conception des villes résilientes et attractives. Nous n’en sommes aujourd’hui qu’aux prémices de la sobriété numérique, mais nous devons agir collectivement pour œuvrer sur ce sujet d’envergure.

Podcast : Le futur de la data avec Philippe Wlodkowski, Responsable du Pôle Digital chez SUEZ Consulting

Nos références
À Angers, le Groupe conjugue sobriété numérique et économie des ressources disponibles sur le territoire. La capacité de stockage des disques durs choisis est 4 fois supérieure à celle de disques standards, permettant une réduction de 96 % de l’énergie dépensée. L’usage des technologies digitales en vue d’améliorer la performance des services urbains permettra aussi de réduire de 30 % la consommation d’eau pour l’arrosage des espaces verts ou encore de 20 % les volumes nocturnes de fuite via une gestion intelligente du réseau d’eau.

À Dunkerque, aux côtés de la Communauté Urbaine de Dunkerque (CUD), SUEZ réinvente la surveillance de la qualité de l’air grâce une plateforme numérique. En s’appuyant sur l’intelligence artificielle, pour faire face à l’augmentation du volume de données, la plateforme les optimisera et orchestrera intelligemment. Au lieu de systématiquement remonter les flux de données en central, ce qui est particulièrement énergivore et coûteux, les données seront traitées localement, là où elles sont produites.

Le territoire de La Rochelle s’est fixé un objectif ambitieux : diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2040 pour atteindre la neutralité carbone. Au travers du projet « La Rochelle Territoire Zéro Carbone » les équipes de SUEZ élaborent la stratégie Numérique Responsable pour y répondre. Pour cela, elles évalueront la maturité numérique et réaliseront une analyse des impacts environnementaux au travers du bilan carbone et de l’analyse de cycle de vie, et ce sur l’activité numérique à l’échelle de l’agglomération. Une feuille de route co-construite avec les acteurs rochelais sera ensuite établie afin d’entrainer le territoire dans une démarche d’ensemble.
Contact