Recyclage et valorisation
|Europe

Valorisation : de l’énergie dans nos déchets

Les déchets résiduels ne peuvent être recyclés, mais constituent néanmoins une importante source énergétique, alternative et compétitive, au Royaume-Uni ou en Pologne.

Transformer ces déchets en combustibles peut s’effectuer suivant différents procédés comme l’incinération au sein d’unités dédiées à la valorisation énergétique, la méthanisation ou encore la production de Combustibles Solides de Récupération (CSR), pouvant être utilisés par les industries à forte intensité énergétique, telles que les cimenteries, en remplacement du charbon.

Royaume-Uni : une alternative au stockage des déchets

En 1988, le Groupe remporte son premier contrat de gestion des déchets sur le territoire. Le Royaume-Uni produit alors 400 millions de tonnes de déchets par an, en grande partie stockés. Conformément aux directives européennes, le pays s’est ensuite orienté vers la valorisation. Aujourd’hui, SUEZ apporte ses solutions et services à près de 12 millions d’habitants et traite plus de 9 millions de tonnes de déchets ménagers, commerciaux et industriels.

En 2013, West London Waste Authority a signé un Partenariat Public-Privé (PPP) pour la valorisation énergétique des déchets résiduels au cours des 25 prochaines années. Le consortium, conduit par SUEZ avec Scottish Widows Investment Partners et ITOCHU Corporation, a conçu, financé, construit et exploitera l’UVE d’une capacité de 300 000 tonnes par an.

Désormais, les déchets produits par 1,6 million d’habitants de l’ouest londonien n’ayant pu être recyclés seront acheminés par voie ferrée vers la nouvelle unité Severnside Energy Recovery Centre (SERC). L’installation de 34 MW alimentera en électricité l’équivalent de 50 000 foyers et pourrait également fournir en eau chaude les entreprises locales. 96% des déchets jusqu’alors stockés seront ainsi réorientés.

En 2014, Merseyside Waste Disposal Authority (MWDA) a confié à SUEZ et ses partenaires Sembcorp Utilities UK et ITOCHU Corporation, un PPP d’une durée de 30 ans.

Le consortium a financé, construit et exploitera la nouvelle infrastructure destinée à valoriser chaque année plus de 430 000 tonnes de déchets ménagers résiduels et produire de l’énergie pour l’équivalent de 63 000 foyers. En fonction de la demande, elle pourra également chauffer les entreprises locales et usines avoisinantes.

Les déchets résiduels seront collectés et acheminés en train vers une nouvelle station de transfert, avant de rejoindre l’UVE du parc industriel de Wilton International de Teesside d’une capacité de 49 Mégawatts.

Cette solution permettra de réduire de 92% la quantité de déchets enfouis, mais aussi de limiter la production de CO2 d’environ 130 000 tonnes par an par rapport au stockage. Grâce au transport ferroviaire, l’équivalent de 21 000 jours de transport routier seront évités chaque année.

[1] Wilton près de Newcastle, Severnside près de Bristol et Cornouailles
[2] Poznań
[3] Ce chiffre concerne uniquement l’énergie produite par les UVE et n’intègre pas la part provenant des Combustibles Solides de Récupération (CSR) et du biogaz
[4] Ces procédés permettent de produire à la fois de la chaleur et de l’électricité.