Retour à la page d'accueil

SUEZ réalise avec Bouygues le 1er chantier français de déconstruction en espace contraint bénéficiant de 9 flux de tri

Bouygues Construction a mené un projet de rénovation d’une surface de 4 800 m2 en région parisienne. L’enjeu était de passer de la démolition à la déconstruction sélective en identifiant à la source les matériaux, en les triant et en faisant appel à une filière de valorisation adaptée associant toute la chaîne d’acteurs de l’économie circulaire. Grâce à SUEZ, ce projet devient le premier chantier français en espace contraint à bénéficier d’une séparation et d’une valorisation inégalées avec la mise en place d'un tri en amont de 9 flux de matériaux. 
La mission

Déconstruire un bâtiment avec pour objectif l’atteinte d’un taux de valorisation des déchets supérieur à 70%

En 2015, SUEZ initie le projet NExtMat au sein de l’Open Lab Ideas Laboratory® qui a pour vocation de proposer de nouvelles solutions de valorisation de la matière pour transformer les déchets en ressources. Ce projet s’inscrit pleinement dans le cadre de la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour une croissance verte, qui fixe un objectif de valorisation matière de 70 % des déchets de construction et de démolition d'ici à 2020. Pour les professionnels publics et privés, en charge de grands projets d’aménagement et BTP, la gestion des déchets devient un enjeu majeur.

Le groupe Bouygues, concerné par la problématique des déchets de chantier dans son activité de construction (montage, immobilier, rénovation, construction), s’engage auprès de SUEZ pour étudier les conditions de succès des nouvelles modalités d’organisation de la filière.

Dans le cadre d’un projet de rénovation d’une surface d’environ 4 800 m2 au cœur de la ville de Neuilly, Hauts-de-Seine, en région parisienne, SUEZ a réalisé un chantier expérimental avec l’équipe Bouygues Rénovation Privée pour la déconstruction sélective d’un bâtiment dans un espace contraint avec une seule benne disponible sur site.

Le défi à relever a consisté à mettre en place une gestion et organisation opérationnelle de séparation des éléments curés sur site, favorisant un taux de valorisation matières supérieur à 70 % pour garantir la conformité avec la réglementation qui entrera en vigueur en 2020.
40
millions de tonnes
de déchets par an sont générés en France par le secteur du bâtiment
Source : FF Bâtiment
70
%
objectif légal de valorisation des déchets du BTP d’ici 2020
Notre réponse

Une solution originale pour trier à la source 9 flux matières, identifier et organiser les filières de valorisation sur le territoire

Le chantier de déconstruction de bâtiment s’est opéré en deux phases avec la mise en place d’une gestion et une organisation opérationnelle originale aussi bien en termes de moyens de dépose, de traitement ou de collecte.

Assurer le suivi du tri et la traçabilité des flux

Afin d’optimiser le tri et l’évacuation des déchets de cet espace très contraint, le choix de la réalisation d’un tri sélectif des matériaux sur site au fur et à mesure de la dépose, s’est imposée aux équipes SUEZ.

Pratiquer la déconstruction sélective et une gestion du tri des produits et déchets nécessite un véritable suivi des opérations (déchèterie, stockage sécurisé, traçabilité, corners de ventes ou de dons...)
Le tri et la massification des différents matériaux, par type (câbles, gravats, vitrages…) s’est effectué à chaque étage sous la surveillance étroite d'un « homme vert », technicien garant de la bonne réalisation du tri sur le chantier.

L’évacuation a été réalisée par rotations de chaque matière vers une plate-forme logistique de massification sur le site de SUEZ à Gennevilliers (Hauts-De-Seine).

Identification et organisation de la filière de valorisation

Organiser une filière de réemploi et valorisation de matériaux issus d’une déconstruction, impose le passage d’une conception « déchet » à une vision « ressource » et des modes de travail plus collaboratifs. L’analyse anticipée de l’économie de ces produits « ressource » à l’échelle du chantier et du territoire a été nécessaire afin de pouvoir valider le fonctionnement de l’écosystème entre les différents acteurs du chantier et du projet de valorisation.

La mise en place de partenariats avec les différentes filières de recyclage locales (Sibelco pour le verre ou le placo), les filiales du Groupe (NextMetal qui transforme les câbles usagés et produit un cuivre d’une pureté à 99,8 % pour fabriquer des câbles de haute qualité), et les éco-organismes tels que Valdelia pour la gestion du mobilier professionnel usagé ou encore Recylum pour le recyclage des lampes et équipements électriques professionnels, a permis de valoriser 74,6 % des matériaux.
Les résultats

Naissance d’une solution sur-mesure de gestion de déchets qui intègre l’économie circulaire au cœur des chantiers

Ce partenariat de chantier expérimental né entre BOUYGUES Construction et SUEZ a permis de de tester grandeur nature la pertinence et la viabilité des solutions imaginées au stade de concept, avant la mise en œuvre. La solution choisie a mis en lumière l’expertise de SUEZ en matière de conseil et d’accompagnement dans le domaine de l’économie circulaire et de la conformité réglementaire.

Finalisé en 2017, ce projet est devenu le premier chantier français en espace contraint à bénéficier d’une séparation et d’une valorisation inégalées : 9 flux de matériaux triés pour réemploi et recyclage et 74,6 % de valorisation matières sur le chantier.
9
flux
de déchets triés pour le réemploi, le recyclage
74,6
%
de valorisation matières sur la phase déconstruction
6
mois
durée de la phase déconstruction
« Plus que jamais, le secteur de la construction doit faire face à des enjeux sociétaux, sociaux et environnementaux. Ces défis, nous avons choisi de les relever quotidiennement, à chaque étape de nos projets. Le déploiement d'une économie circulaire dans le groupe s'inscrit dans cette logique. Pour Bouygues comme pour SUEZ, le défi consiste à allier la qualité de service d’un grand groupe et la présence de proximité aux côtés des équipes sur le terrain. Il n’y aura pas de doute sur le contenu et la qualité de l’expertise technique, mais c’est le fonctionnement au quotidien de la relation humaine qui fera la différence. »
Chef de projets Economie Circulaire - Bouygues Bâtiment Ile-de-France
Valorisation matiere

batiRIM® : une solution digitale pour la déconstruction sélective des bâtiments

Fort de cette expérience et pour aller plus loin dans l’organisation et la gestion de la ressource, le groupe SUEZ a développé une approche véritablement inédite de la déconstruction des bâtiments grâce à batiRIM®. La solution digitale batiRIM® permet, en effet, de quantifier, qualifier et cartographier les flux de produits et de matières issus de bâtiments en rénovation, réaménagement ou déconstruction et d’évaluer, avant même le début des travaux, leur potentiel de réemploi, réutilisation et recyclage.

Avec cette démarche d’anticipation et à la modélisation numérique des flux de matériaux, SUEZ souhaite assurer une déconstruction sélective sûre et conforme !
Video player thumbnail
Voir la vidéo sur batiRIM®
Recherches les plus fréquentes
TOP