Retour à la page d'accueil

Epurer et recycler les eaux usées de la région d'Amman, Jordanie, en quasi-autonomie énergétique

Pour répondre aux besoins du Grand Amman, le ministère de l'Eau et de l'Irrigation jordanien a décidé de se doter d'une nouvelle station de traitement des eaux usées. Dans le cadre d'un partenariat public-privé sur 25 ans, SUEZ a conçu et mis en œuvre à As Samra une usine de grande capacité, capable de produire sa propre énergie à partir des procédés de traitement
La mission

Développer le traitement et la valorisation des eaux usées de manière abordable dans la région de la capitale jordanienne

Le recyclage des eaux usées est un élément essentiel de la stratégie jordanienne de l'eau

En Jordanie, dans un contexte de pénurie hydrique et de forte croissance démographique, le recyclage des eaux usées est capital pour l'alimentation des populations et l'irrigation des cultures.

 

Le ministère de l'Eau et de l'Irrigation jordanien a ainsi décidé en 2003 de moderniser et d'agrandir l'ancien système saturé de stabilisation en étangs d'As Samra, en poursuivant 4 objectifs :

  • produire une eau traitée de très bonne qualité qui permette de diminuer l’utilisation de l’eau potable dans les secteurs agricole et industriel
  • restituer une eau de grande qualité dans le milieu naturel
  • développer un service de traitement des eaux usées abordable avec une augmentation progressive de la capacité pour répondre aux besoins d'une population qui passera de 2,5 à 3,5 millions entre 2005 et 2025
  • réduire la consommation énergétique du site.


Située en plein désert, à quelques kilomètres de la capitale Amman, la nouvelle station d'As Samra doit assurer le traitement des eaux usées de 2,2 millions d’habitants, et répondre aux besoins de l'activité agricole et industrielle de la région.

100
millions de m3 d'eaux usées à traiter par an  
10
%
C’est la part des eaux traitées dans les ressources en eau
Notre réponse

Développer le traitement et la valorisation des eaux usées à l'aide d'un financement mixte et d'une approche progressive

Une extension en 2 phases

SUEZ intervient dans le pays depuis 1997. En 2003, dans le cadre d'un consortium avec MORGANTI (CCC Group), SUEZ a remporté un contrat de construction, exploitation et transfert pour l'extension de la station (phase 1). Ce contrat de 25 ans s'apparente à un partenariat public-privé. Durant la phase 1, la capacité de la station a été étendue à 267 000 m3 / jour. La construction a été achevée en 2008.

En 2012, le gouvernement jordanien nous a accordé une nouvelle fois sa confiance avec un contrat pour l'extension de la station et son exploitation jusqu'en 2037 (phase 2). La capacité de l'installation est ainsi passée de 267 000 à 364 000 m3 / jour (+ 37 %), et cette station de traitement des eaux usées est désormais la plus moderne et la plus vaste du pays. La ligne de biosolides a bénéficié d'une extension de 80 %. Pour chaque phase, une partie du CAPEX est financée par une subvention des États-Unis pour maintenir les tarifs à un niveau abordable.

Pour cette usine, SUEZ a combiné plusieurs solutions afin d'optimiser :
  • le traitement des eaux usées
  • la production d'énergies renouvelables sur le site
  • la valorisation énergétique des boues.


Augmenter la capacité de traitement
L'Usine d'As Samra a été conçue pour traiter 100 millions de m3 d'eau chaque année avec des systèmes adaptés et performants :
  • réservoirs de décantation primaire et secondaire,
  • bassins d'aération et de clarification,
  • lits de séchage solaire,
  • système de contrôle des odeurs.
En 2012, le gouvernement jordanien nous a renouvelé sa confiance pour agrandir l'usine et assurer son exploitation jusqu'en 2037. Sa capacité est ainsi passée de 267 000 à 365 000 m3 par jour, ce qui en fait la plus grande et la plus moderne station de traitement d'eaux usées du pays.


Produire sa propre énergie
La nouvelle station produit la quasi-totalité de l'énergie requise pour son fonctionnement grâce :

  • au biogaz provenant de la digestion des boues
  • à l'électricité des turbines hydro-électriques.

 

Valoriser les boues d'épuration
Le séchage des boues résiduelles sur le site permet leur valorisation en granulés, utilisés comme combustibles ou fertilisants agricoles.  
Les résultats

Des installations de traitement développées par phases pour augmenter la récupération d'énergie et la réutilisation de l'eau

Respectant les standards internationaux, la nouvelle usine SUEZ d'As Samra répond aujourd'hui aux besoins en eau de la population, de l'agriculture et de l'industrie du Grand Amman. L'augmentation de la capacité de traitement de 37% permettra de satisfaire les besoins d'une population estimée à plus de 7 millions d'habitants en 2022.

La production d'énergies renouvelables, issues du process de traitement des eaux usées, assure le fonctionnement de l'usine à hauteur de 80%.

La station produit une eau recyclée d'une qualité optimale qui peut être réutilisée pour l'irrigation, couvrant près de 10 % des besoins agricoles en Jordanie (ce qui correspond à environ 4 000 fermes ou 10 000 hectares irrigués).


La restauration environnementale de la rivière Zarqa, grâce à la qualité de l'eau rejetée, a favorisé le retour des poissons et crustacés.

La phase 2 a été achevée en 32 mois (ligne de traitement de l'eau) et 39 mois (ligne de traitement des boues). Ces deux phases ont été réalisées en respectant le budget (180 millions de dollars pour la phase 2). Les standards de qualité de traitement de la station existante ont été continuellement respectés durant la seconde phase d'extension de la station.

Le montage financier, inédit en Jordanie, a permis au gouvernement de profiter de l'expertise de SUEZ en matière de construction, d'exploitation et de maintenance, et de l'aide financière internationale.

Ce projet a reçu un prix WEX Global pour son financement innovant, ainsi qu'un prix World Finance Infrastructure en 2013.

La station de traitement des eaux usées d'As Amra est exploitée presque totalement par des employés locaux, et le renforcement des connaissances et des compétences locales est prépondérant, comme en témoignent les certifications ISO (9001, 14001, 18001, 50001, 55001) obtenues

4 000
fermes bénéficient de la région profitent des eaux retraitées de l'usine As Samra
300 000
tonnes de CO2 économisées chaque année grâce à la production d'énergies renouvelables

80

%

de l'électricité de la station provient d'une énergie renouvelable issue du processus de traitement des boues
13
MW
d'énergies renouvelables sont issues du biogaz et des turbines hydro-électriques, fournissant 80% des besoins en énergie de la station
Recherches les plus fréquentes
TOP