Recyclage et valorisation
|Europe

SEMAINE EUROPEENNE DE REDUCTION DES DECHETS: SUEZ publie la 2e édition du baromètre réalisé par Odoxa « les Français et la réduction des déchets » :

> 88% des Français, soit 9 Français sur 10, considèrent la réduction des déchets comme une priorité nationale 

> Un intérêt grandissant pour le réemploi : 57% des Français adhérent au principe des ressourceries et des recycleries

A l’occasion de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets, SUEZ publie le baromètre annuel : « Les Français et la réduction des déchets », en partenariat avec l’institut de sondage Odoxa. Cette nouvelle édition révèle l’intérêt grandissant des Français pour l’environnement : 9 Français sur 10 sur considèrent la réduction des déchets comme une priorité nationale et 56% d’entre eux pensent qu’il est nécessaire d’adopter de nouvelles façons de consommer. Face à ce constat, comment les Français agissent-ils pour réduire leurs déchets ? Quels sont les freins rencontrés et où se situent les axes d’amélioration ?

Des Français volontaires pour limiter leurs déchets
En France, la réduction des déchets est aujourd’hui une tendance de fond. En effet, 88 % des Français se disent attentifs à la réduction de leurs déchets au quotidien. Un phénomène accentué par la crise sanitaire qui a provoqué un changement de comportement chez 32% des Français. Cependant, 64% d’entre eux regrettent le manque d’incitation de l’Etat et 35% font part de leurs difficultés à réduire leurs déchets, versus 30% en 2020, en raison de la prédominance des emballages.

Des Français conscients de la nécessaire évolution des comportements et des modes de consommation
Au-delà du « bien trier », pratique assimilée par 89% des Français, plus de la moitié d’entre eux (56%) considèrent qu’il faut adopter de nouvelles façons de consommer. Par exemple, éviter le gaspillage alimentaire, consommer l’eau du robinet sont des pratiques courantes pour respectivement 70% et 56 % des Français. En revanche, seuls 36% des Français recyclent leurs bio-déchets dans un composteur et 16% achètent des produits alimentaires en vrac. Ces résultats s’expliquent par le type de logement (appartement, maison), ou par la présence de services favorisant la réduction des déchets à proximité du domicile.

Des Français de plus en plus intéressés par le réemploi 
En 2021, le secteur du réemploi et de la seconde main continue d’être un bon vecteur de réduction des déchets : 68% des personnes interrogées revendent des objets et équipements sur des plateformes dédiées (Leboncoin, Vinted, …) et 67% font des dons à des associations, des recycleries ou dans des bennes de collecte. De plus, 57% des Français adhérent pleinement au principe des ressourceries et des recycleries.

SUEZ accompagne cette tendance avec l’appui de partenaires spécialisés issus du monde de l’Economie Sociale et Solidaire, en transformant par exemple les déchèteries en lieux de réparation, de réemploi et de réutilisation (recyclerie).

Méthodologie :

Cible : échantillon de 12 018 Français constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de région, et de catégorie socioprofessionnelle.
Type de recueil : étude menée par voie électronique
Date de terrain : du 29 octobre au 8 novembre 2021

Contacts

Presse : Isabelle Herrier Naufle
isabelle.herrier.naufle@suez.com +33 1 58 81 55 62