Eau

22 mars : Journée Mondiale de l’Eau - SUEZ, leader mondial dans la distribution d’eau potable, met toute son expertise au service de la protection de la ressource en eau et du milieu naturel

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Eau, instituée par l’ONU, le 22 mars, dont le thème est cette année, « la place de l'eau dans nos sociétés et comment la protéger », le Groupe SUEZ rappelle son engagement dans la recherche et le développement (R&D) afin de mettre toute son expertise au service du cycle de l’eau et du milieu naturel pour préserver, sécuriser et diversifier les ressources.

Dans un contexte d’augmentation de la population et d’urbanisation croissante, l’ONU estime que la demande en eau augmentera de 50 %1 à l’horizon 2030. Néanmoins, la raréfaction de cette ressource est déjà une réalité et entraîne d’importants conflits d’usage. En effet, l’agriculture consomme 70% des ressources en eau dans le monde, les industriels 20% et les ménages 10%. Face à ce constat, SUEZ met son expertise et sa capacité de R&D au service de la préservation de la ressource en eau pour :

  • Favoriser l’accès à l’eau au plus grand nombre et faire face à la précarité hydrique,
  • Garantir la qualité de la ressource en eau et la protection du milieu naturel face à l’émergence de nouveaux polluants.


Le Groupe investit 120 millions d’euros par an, dans la recherche, le développement et l’innovation. A travers ses 8 centres de recherches & développement, ses 9 laboratoires et centres d’expertises, ses 530 collaborateurs dédiés à la R&D et ses 1400 experts techniques dans le monde, le Groupe s‘engage en faveur de la protection de l’environnement, des ressources et des milieux aquatiques.

Les solutions de SUEZ au cœur des enjeux

> Faire face aux polluants émergents

En coordination avec le CIRSEE2 et la Business Unit « Water Technologies & Solutions », le Groupe SUEZ travaille sur le traitement avancé des perfluorés dans les eaux et les sols afin d’optimiser en temps réel le traitement de ces polluants dans l’eau.

Au Danemark, SUEZ traitera prochainement les micropolluants, tels que les résidus médicamenteux, présents dans les eaux usées de l’hôpital d’Aalborg, avant de rejeter ces dernières au milieu naturel.

En France, le Groupe s’est engagé à traiter les microplastiques dans les eaux usées de la station d’épuration de Thau (34).

> Produire des eaux alternatives, une réponse efficace à la problématique de l’accès à l’eau

Avec une capacité de production mondiale de 1 780 millions de m3 d’eaux alternatives  par an, SUEZ est à la fois le leader mondial du dessalement et de la réutilisation des eaux usées. Le Groupe, ayant construit plus de 3 500 usines de dessalement , compte de nombreuses références municipales (Perth, Melbourne, Bahrein, Ryad, Barka, …) et industrielles (Petrobras, Koniambo Nickel en Nouvelle-Calédonie, parc pétrochimique de Chengdu en Chine, …). Pionnier de la technologie de dessalement par osmose inverse, SUEZ développe et conçoit depuis 1969 des technologies complémentaires innovantes visant à optimiser les procédés, réduire les coûts d’exploitation et les impacts environnementaux pour une production d’eau potable à partir d’eau salée respectueuse et durable.

> Améliorer la performance des réseaux d’eau

SUEZ a récemment remporté des contrats de performance pour réduire les volumes des pertes en eau dans les canalisations auprès de plusieurs villes à l’international. Par exemple, à São Paulo, SUEZ, accompagné de ses partenaires locaux, vise une économie d’environ 4 000 000 m3 d'eau chaque année, soit l’équivalent de 1600 piscines olympiques. De même, au Panama, SUEZ s’est vu confié un contrat d'assistance technique pour accompagner la capitale du pays vers une meilleure gestion opérationnelle et économique de ses services d’eau potable.

> Détecter les fuites par satellites

Le Groupe exploite environ 300 000 km de réseaux d’eau potable dans le monde. Vieillissement des installations, variation de pression, écarts de température… les canalisations sont soumises à d’importants aléas pouvant entrainer des fuites d’eau et des casses. Pour les prévenir, le Groupe s’associe à de nouveaux acteurs et noue des partenariats, tel que celui mené avec Utilis pour détecter les fuites par satellite. Avec cette technologie inspirée de la recherche d’eau sur d’autres planètes, le Groupe prévoit la surveillance de 12 000 km de canalisations en Belgique et la contribution à une réduction des fuites d’au moins 15% de la région de South Staffordshire et Cambridge, au Royaume-Uni.

> Suivre en temps réel les consommations

Leader mondial du « smart water », le Groupe a développé plusieurs solutions de gestion en temps réel telles que les gammes On’Connect et Aquadvanced® afin d’accompagner les clients dans la maitrise de leurs consommations, des compteurs d’eau communicants aux réseaux d’eau et d’assainissement. A ce jour, SUEZ a vendu 5 millions de compteurs d’eau communicants dans le monde, dont 2,6 millions en France et 1,8 million en Espagne. Ces compteurs permettent de détecter plus rapidement les fuites sur le réseau et de baisser significativement les consommations d’eau dans l’habitat. 

Contacts

Presse : Isabelle Herrier Naufle
isabelle.herrier.naufle@suez.com +33158815562
Presse : Elodie Vandevoorde
elodie.vandevoorde@suez.com +33158815446