En Martinique, préserver la biodiversité grâce à la mangrove : une solution fondée sur la nature

En Martinique, concilier préservation de la biodiversité et activités économiques est possible grâce à l’extension de la mangrove qui protégera le littoral des catastrophes naturelles et des aléas liés au changement climatique.
Notre mission

Réduire la vulnérabilité du port face à l’élévation du niveau de la mer, l’augmentation de l’intensité et de la fréquence des tempêtes

A proximité du port de plaisance d’Etang Z’Abricots, et plus précisément à la Pointe des Sables, la mangrove a un rôle primordial : elle abrite les poissons, absorbe le CO2 pour limiter le changement climatique, constitue un garde-manger pour nourrir la faune et l’Homme… Véritable alliée indispensable à la préservation de nos écosystèmes.


La zone reste néanmoins vulnérable : 18 cyclones ont frappé la Martinique depuis 1950, 7 d’entre eux ont touché directement l’île. Aux côtés de la Communauté d'agglomération du Centre de la Martinique (CACEM) et de scientifiques, les équipes Consulting de SUEZ conçoivent une solution résiliente visant à réduire durablement la vulnérabilité du port de plaisance de l’Étang Z'Abricots au changement climatique *.

5 172 ha
Surface de mangrove aux Antilles françaises / Source : ROM, 2020
+30 à 110 cm
Prévision de hausse du niveau marin pour la fin du 21e siècle / Source : GIEC, 2021
18 °C
Température minimum de l'air pour qu'une mangrove prospère
* Cette expérimentation est incluse dans le projet Life intégré ARTISAN “Accroître la Résilience des Territoires au changement climatique par l’Incitation aux Solutions d’adaptation Fondées sur la Nature” (projet soutenu par l’Union européenne et piloté l’Office Français de la Biodiversité).
Notre réponse

Nos équipes ont pour ambition de démontrer que les solutions fondées sur la nature concilient préservation de la biodiversité et activités économiques. Le projet consiste à étendre la mangrove sur une pointe sableuse située à l’entrée du port. Celle-ci constituera un écran naturel et résilient pour la protection du port de plaisance.


Une approche en trois étapes a été développée :


  • Installation d’un dispositif léger et réversible constitué notamment de pieux en bois,
  • Dépôt naturel de sédiments et rehaussement du niveau du fond marin,
  • Développement libre de la mangrove déjà présente sur le site.

Qu’est-ce qu’une solution fondée sur la nature ?

Les solutions fondées sur la nature sont définies par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) comme “les actions visant à protéger, gérer de manière durable et restaurer des écosystèmes naturels ou modifiés pour relever directement les défis de société de manière efficace et adaptative, tout en assurant le bien-être humain et en produisant des bénéfices pour la biodiversité”.