Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations, protéger les citoyens avec des solutions fondées sur la nature

L’aménagement du territoire, et plus particulièrement l’organisation des zones urbanisées, doit aujourd’hui intégrer différentes composantes fondamentales : besoins liés au logement, au développement économique, obligations liées à la sécurité des personnes et des biens, mais aussi des enjeux de conservation et restauration des milieux. La compétence de Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations, GEMAPI, y contribue largement.
Vos enjeux

Des actions encadrées

La compétence GEMAPI vise à mieux articuler et concilier la gestion des milieux aquatiques (GEMA) et la prévention des inondations (PI). Les intercommunalités, compétentes pour l’eau potable, l’assainissement, ainsi que pour la gestion des eaux pluviales urbaines et la planification pour certaines d’entre elles, ont l’opportunité de définir une politique intégrée pour répondre à ces enjeux.

Les actions relevant de la GEMAPI sont définies autour d’objectifs relatifs à l'article L.211-7 du Code de l’environnement :
  • L’aménagement des bassins versants ou d’une fraction de bassin hydrographique,
  • L’entretien et l’aménagement des cours d’eau, canaux, lacs et plans d’eau,
  • La résilience contre les inondations et les submersions marines,
  • La protection et la restauration des sites, des écosystèmes aquatiques, des zones humides ainsi que des formations boisées riveraines.

La Directive cadre sur l’eau (DCE) et la Directive inondation ont fixé un cadre et des objectifs ambitieux en matière de gestion équilibrée de la ressource, de protection et de restauration des écosystèmes perturbés.

La prévention des inondations peut être gérée par des endiguements, bassins écréteurs et/ou par de la rectification morphologique des cours d’eau. Cependant, le manque de “biodiversité” ou de “naturalité” associé généralement à ce type d’ouvrages génère des discontinuités dans le fonctionnement naturel des cours d’eau.

Pour y répondre, il est primordial de prendre en compte l’ensemble des compartiments du cours d’eau, en conciliant de multiples enjeux.
Notre offre

Développer des solutions fondées sur la nature

Afin de concilier enjeux de sécurité et de restauration écologique des milieux, les solutions développées par les équipes de SUEZ Consulting s’appuient sur dix années de déploiement et mise en œuvre. Les solutions fondées sur la nature visent à protéger et restaurer les milieux dans un objectif de gestion durable des écosystèmes. Cette gestion durable des écosystèmes est profitable à la fois au milieu naturel mais aussi aux enjeux sociétaux, au travers des services écosystémiques rendus par la nature.

L’application de ces solutions s’appuie, en hydraulique fluviale, sur la mise en œuvre de solutions d’aménagements reposant sur les techniques du génie écologique, notamment le végétal, avec des procédés reposant sur l’utilisation du vivant. Le génie écologique représente, dans certains contextes, une alternative ou un complément aux solutions classiques en génie civil pour la prévention des inondations.

Parmi les nombreuses actions déployées, les plus fréquemment mises en œuvre sont :
  • Le confortement de berges par des solutions en génie végétal : fascines vives, lits de plants et plançons, boutures, pieux, couches de branches à rejet, caissons bois végétalisés… Avec des objectifs de stabilité des ouvrages, de limitation des vitesses ou de lutte contre l’érosion latérale
  • La restauration écomorphologique : aménagement d'un bon fonctionnement pour le cours d’eau, re-méandrage, divagation du cours d’eau, aménagement de zones d’expansion de crues, suppression d’ouvrages latéraux, restauration des zones humides riveraines et de l’ensemble de l’espace alluviale. Avec des objectifs de services écosystémiques, d’atténuation des vitesses, de lutte contre l’érosion, d’atténuation des crues ou d’augmentation de la biodiversité
  • Le retrait des contraintes latérales : laisser au cours d’eau la possibilité d’éroder les berges dans des zones de moindre vulnérabilité au risque d’inondation, avec des objectifs de services écosystémiques, d’atténuation des vitesses, d’équilibre sédimentaire et morphologique ou d’atténuation des crues
  • Le retrait des contraintes longitudinales : restauration de la continuité écologique (sédimentaire et piscicoles) pour garantir la libre circulation des espèces piscicoles et des sédiments
  • La restauration végétale des berges : élaborer des trames vertes ou atténuer les vitesses d’écoulement
  • La végétalisation des bassins versants (agricoles ou naturels) : opérer un ralentissement dynamique et lutter contre l’érosion des sols

"Résilience aux inondations : GEMAPI, une expertise dédiée", par David Mellet (chef de projet, Unité Hydraulique Fluviale - SUEZ Consulting)

Nos références

Des actions encadrées

Depuis plusieurs années, nos équipes assurent pour différentes collectivités territoriales la restauration écologique des milieux et la prévention contre les risques d’inondation avec des chantiers majeurs de restauration.

Une mise en oeuvre opérationnelle de la compétence GEMAPI à l’échelle des bassins versants :

De la Saleine (26)

  • Restauration des fonctionnalités écologiques du lit mineur,
  • Augmentation de la mobilité latérale du cours d’eau,
  • Arasement de la digue de protection de la ZAC de la Condamine.

De l’Arve (74)

  • Réhaussement et prolongement du système d’endiguement de la Châtelaine comprenant le confortement en techniques de génie végétal et minéral des berges,
  • Restauration écomorphologique de l’Arve par élargissement de la bande active, remobilisation de bancs sédimentaires, redynamisation végétale,
  • Intégration paysagère par l’intermédiaire de fenêtres contemplatives et supports pédagogiques.

Du Sierroz (73)

Mise en place d’une rampe rugueuse en enrochements libres permettant la montaison des poissons. Une attention particulière a été portée aux espèces piscicoles, dont la truite lacustre, emblématique du bassin versant du lac du Bourget.

De la Leysse (73)

Retirer les obstacles (seuils) empêchant la libre circulation des espèces piscicoles et garantir une transparence au niveau du transport solide.

De l’Hyères (73)

  • Protéger les personnes et les biens face au risque d’inondation et restaurer le milieu aquatique et rivulaire,
  • Confortement des digues de protection & renaturation du lit mineur.

De la réserve naturelle de Haute-Jarrie (38)

Augmenter les surfaces d’eaux libres en rétablissant les connexions hydrologiques et écologiques du milieu et diversifiant les habitats semi-aquatiques.
Images : © SUEZ
Contact
Logo SUEZ

Florent PEZET

Directeur d'activité • Direction France Est florent.pezet@suez.com