Contribuer à l’émergence de l’agriculture durable de demain

Transition écologique, nouveaux régimes alimentaires, exigences de traçabilité, croissance démographique, besoins en protéines... Autant de défis qui conditionnent le futur de l'agriculture alors que la transition vers une économie circulaire est indispensable. SUEZ innove pour apporter aux agriculteurs des solutions globales et intégrées leur permettant de mieux gérer les ressources.
Les enjeux

Nourrir 1 milliard d’humains supplémentaires en 2030 tout en respectant l’environnement

Nourrir la planète
Economiser la ressource en eau
Economiser l’énergie
Préserver la qualité des sols
Valoriser les déchets agricoles
Stocker le carbone
Nos innovations

Une gestion vertueuse des produits de fertilisation des sols

Aujourd’hui, le système alimentaire consomme des ressources non renouvelables et engendre des déchets non recyclés. Le développement de l’économie circulaire au sein de ce système pourrait permettre d’en améliorer l’efficacité à différents niveaux : économique (économie d'énergie, de matière, valorisation de produits, etc.), environnemental (recyclage et valorisation des déchets, réduction de la pollution des nappes et des sols, etc.), social (responsabilisation des acteurs, etc.), nutritionnel (recyclage de nutriments provenant de déjections animales en engrais, etc.). L'économie circulaire est donc la clé de voûte d'une agriculture durable. Cela passe notamment une gestion plus vertueuse des produits de fertilisation.
Seedlings in compost

"A ce jour, les engrais – azote, phosphore, etc. – sont très majoritairement produits à partir de ressources non renouvelables (mines, usines de transformation de l’azote atmosphérique…) Nous proposons aux agriculteurs des engrais issus de l'économie circulaire, du recyclage."

Laurent GaltierResponsable de l’activité organique Direction de l’Innovation, du Marketing et de la Performance Industrielle

Rendre le phoshore des eaux usées valorisable en agriculture

Notre procédé Phosphogreen permet de valoriser sous forme d’engrais le phosphore contenu dans les eaux usées. Cette récupération est fondamentale dans la préservation des réserves de phosphates qui tendent à s’épuiser et dont le prix ne cesse d’augmenter. 20 % de la demande mondiale actuelle en phosphore pourrait être couverte par la récupération dans les eaux usées.


Développer des amendements organiques enrichis répondant aux besoins des agriculteurs

S’agissant d’amendement organique, le retour au sol de la matière organique est le meilleur moyen de préserver la qualité des sols dans la durée tout en diminuant l’utilisation d'intrants chimiques. 

SUEZ Organique, notre filiale, s'est associée avec le groupe Avril  au sein de la joint-venture TERRIAL pour constituer un acteur à la pointe sur le marché des engrais et des amendements organiques en France. 

Mieux comprendre les besoins des agriculteurs et des coopératives agricoles, fluidifier la demande, développer la valeur des composts par une gamme élargie d’amendements organiques enrichis, tels sont les enjeux de ce partenariat. La coopération avec le monde agricole est par ailleurs essentielle pour pérenniser l’amendement des sols en matière organique en renforçant toujours davantage la traçabilité des épandages.

Pour aller plus loin :

A regarder sur le site :

Des déchets agricoles transformés en énergie

Complémentaire au compostage, il existe une autre voie de valorisation des déchets agricoles : la méthanisation. Une énergie à la fois renouvelable et locale.
straw

"Nous travaillons de plus en plus avec les agriculteurs, à la fois pour approvisionner leurs méthaniseurs et trouver des débouchés de valorisation de leurs co-produits, résidus de céréales, pailles, cannes de maïs, etc. dans nos propres méthaniseurs."

Anne-Valérie GoulardPDG de SUEZ Organique

Organix, une place de marche digitale unique

Nous avons développé Organix : une place de marché digitale met en relation les producteurs de déchets organiques – notamment agricoles – avec les utilisateurs et les exploitants de méthaniseurs, qui transforment ces déchets en énergie. Organix traite en effet des flux variés (pépins de raisins, produits alimentaires déclassés ou périmés, etc.). Leurs producteurs (coopératives agricoles, industriels de l'agroalimentaire ou du secteur pharmaceutique) peuvent, quant à eux, commercialiser leurs déchets sur la base d'un système d'enchères.