Retour à la page d'accueil

Lutter contre le réchauffement climatique

Pour SUEZ, la lutte contre le réchauffement climatique est une priorité absolue. Le Groupe prend ainsi 12 engagements pour le climat.

Enjeux

Agir pour le climat

Les 12 engagements de SUEZ, adoptés en octobre 2015,  visent à poursuivre les efforts déjà engagés pour diminuer l’empreinte carbone du Groupe, à promouvoir le modèle de l’économie circulaire permettant structurellement de réduire les émissions de GES et de protéger les ressources, et à s’adapter aux conséquences du réchauffement climatique sur l’eau.

Qu’est-ce-que le dérèglement climatique ?

Le dérèglement climatique résulte d’une augmentation des températures sur la plus grande partie des océans et de l'atmosphère terrestre. D’ores et déjà, l’eau est le secteur le plus impacté :
  • 40% de la population mondiale habitera dans des zones de stress hydrique en 2035 (source : ONU)
  • 40% de déficit en eau par rapport aux réserves actuelles en 2030 (source : Banque mondiale).
Atténuer

Atténuer les causes du dérèglement climatique

Renforçant les engagements climat et énergie déjà inscrits dans ses feuilles de route (2008-2012 et 2012-2016) pour ses activités en Europe, les engagements de SUEZ pour le climat à horizons 2020 et 2030 concernent l’ensemble de ses activités eau et déchets dans le monde.

Quatre engagements pour atténuer les causes du dérèglement climatique :

S’adapter

S’adapter aux conséquences du dérèglement climatique sur l'eau

En 2035, 40% de la population mondiale vivra dans des régions à stress hydrique: c’est l’une des conséquences principales du dérèglement climatique. Or, sans eau, pas de développement, d’alimentation, d’agriculture, de santé. L’enjeu de l’eau doit donc être traité au même niveau que l’énergie : voilà pourquoi SUEZ prend de nouveaux engagements dans ce domaine.

Trois engagements pour s'adapter aux conséquences du dérèglement climatique sur l'eau :

Co-construire

Constituer des modèles climato-responsables

L’atténuation des émissions de GES et la préservation des ressources, pour être durables, doivent s’inscrire dans des nouveaux modèles économiques et sociaux permettant le découplage entre croissance et consommation des ressources. La conception de ces nouveaux modèles implique une dynamique collective axée sur l’ouverture, l’expérimentation, le croisement d’expertises et la pédagogie

Cinq objectifs pour constituer des modèles climato-responsable :

Recherches les plus fréquentes
TOP