Nos tests technologiques

Notre politique de tests technologiques permet de générer des offres en un temps minime et débouche sur des collaborations commerciales effectives

Jean-Michel Lainé-Directeur des Partenariats Eau & Eaux Usées chez SUEZ

Objectif

Accélérer la mise sur le marché de solutions innovantes

SUEZ s’inscrit dans une démarche de partenariats avec des sociétés tierces au travers de tests technologiques. Ils permettent de tester, dans des conditions industrielles, des solutions innovantes apportées par ses partenaires, qu’ils soient des start-up, des grands groupes ou des Petites ou Moyennes Entreprises.

Cette démarche permet d’accélérer considérablement le délai de mise sur le marché et donc de commercialisation de nouvelles solutions technologiques répondant aux besoins des clients.


Représentant un engagement global de près de 4 millions d’euros par an, ces tests co-financés par le Groupe, ont déjà donné lieu à près de 75 réalisations depuis leur mise en route fin 2010. Ils tendent à générer des offres en un temps minime et débouchent sur des collaborations commerciales effectives.

Exemples

Permettre à nos partenaires de tester leurs solutions

Restauration des puits d’eau avec du CO2 liquide

Aqua Freed ©, développé par Subsurface Technologies Inc. (STI), est basée sur l'injection de dioxyde de carbone liquéfié pour nettoyer les puits d’eau en limitant l’impact sur l’environnement et les installations.

Utilisation de l’acoustique pour la maintenance des égouts

La société Infosense, Inc. a développé une technologie innovante et unique basée sur la mesure du signal reçu à partir d'une transmission acoustique dans un segment de canalisation d'égout.
Le profil acoustique obtenu représente l’état de fonctionnement du segment de canalisation et permet ainsi d’optimiser considérablement la maintenance du réseau.

Epuration membranaire du biogaz

Développé par Prodeval, VALOPUR® est un procédé haute performance d’épuration membranaire du biogaz pour la production de GNV et de biométhane conforme aux normes d’injection sur le réseau de gaz.


Ce procédé repose sur l’utilisation de membranes hautes performances qui permettent d’atteindre un rendement épuratoire supérieur à 99% soit moins de 1% de perte en méthane

TOP