Eau

Nantes Métropole : SUEZ remporte deux contrats dans le domaine de l'assainissement

SUEZ remporte un nouveau succès dans le domaine de l’assainissement en gagnant les contrats de gestion des réseaux d’assainissement et des stations d'épuration de Nantes Métropole. Ces deux contrats débuteront le 1er janvier 2019 pour une durée de 7 ans et un chiffre d'affaires cumulé d’environ 87 millions d'euros.

Rendre visibles les réseaux d’assainissement

Dans le cadre du contrat relatif à l’entretien des 1800 km de réseaux et des infrastructures d’assainissement de la métropole, SUEZ s’engage à valoriser ces installations enterrées. L’innovation sera également au cœur de ce contrat afin de permettre une gestion optimale du service :

  • Le nettoyage intelligent des réseaux afin de préserver les installations et de prévenir les incidents d’exploitation,
  • La réalité augmentée, en partenariat avec start-up locale « Quai des Apps » sera mise en place pour développer la Maintenance Assistée.

Des stations d’épuration modernisées

Le second contrat porte sur l’exploitation des 19 stations d’épuration de la Métropole. SUEZ, qui gérait déjà deux stations d’épuration, a ainsi étendu son périmètre d’actions grâce à la confiance renouvelée de Nantes Métropole. Le Groupe répondra aux grands enjeux de développement de la collectivité afin d’anticiper les besoins de la Ville de demain. SUEZ proposera ainsi un accompagnement expert pour permettre une transformation du service fondée sur l’innovation et la performance environnementale, sociétale et économique, avec notamment :

  • Les solutions « NOSE » et « NOSE City » de SUEZ permettent d’anticiper et de maîtriser en temps réel l’empreinte olfactive d’une des stations d’épuration,
  • De la réinjection de biogaz à hauteur de 10 GWh/an sur la station d’épuration de Petite Californie (soit l’équivalent de la consommation de 3000 habitants),
  • La mise en place d’outils de pilotage intelligent de l’énergie sur deux stations d’épurations avec un objectif de réduction de la consommation énergétique de 15%,
  • La réalisation d’un pilote pour préparer la future station d’épuration à énergie positive,
  • La dotation de fonds scientifiques pour la recherche et le développement de traitement de pointe relatifs aux nouvelles pollutions,
  • La pérennisation de la filière boues agricoles et la modernisation de la relation aux agriculteurs avec la digitalisation de la filière.

Contact presse

Elodie Vandevoorde
elodie.vandevoorde@suez.com +33 1 58 81 54 46